« Ne faites pas déborder le poème » est une mise en scène visuelle et sensorielle du poème carré de Christophe Tarkos, une invitation à la désobéissance.


En entrant dans le poème, les mains des visiteurs effleurent les joncs qui tout à coup se mettent en mouvement. Ils se balancent, ils oscillent et petit à petit s’entrechoquent. Le poème, jusqu’ici, parfaitement rangé et silencieux, devient vivant. Ce qui ne devait pas déborder se met à onduler, les lettres virevoltent à la surface du carré et les bâtons tintent au passage de chaque visiteur... le temps d’un instant les voilà interprètes.